Les grandes découvertes
Entraîne-toi avec le

 

 
LE BCG ET LA TUBERCULOSE
Considérée comme la "peste blanche", la tuberculose était connue pour son risque contagieux et son caractère incurable. A Paris, en 1880, on compte
15 000 décès par la tuberculose. Albert calmette et Camille Guérin mettent au point le vaccin antituberculeux BCG (Bacille Calmette Guérin), inoculé pour la première fois en 1921.
La tuberculose est une maladie infectieuse et contagieuse, inoculable, causée par le bacille de Koch, commune à l'homme et à certains animaux (les bovins), dont la lésion caractéristique est le tubercule et qui affecte le plus souvent le poumon.
LA RAGE
Connue depuis l'antiquité, cette maladie animale est souvent transmise à l'homme par le chien et le loup. Louis Pasteur tente avec succès son procédé de vaccination en 1885 sur le petit Joseph Meister.
La rage est une maladie infectieuse et contagieuse grave, propre à certains animaux (chien, renard, loup, chauve-souris) et transmise à l'homme par la morsure des animaux infectés. Elle est due à un virus.
LA DIPHTERIE
Au 19ème siècle, le bacille de la diphtérie "le croup" tue chaque année plusieurs dizaines de milliers d'enfants en Europe. Emile Roux met au point le sérum antidiphtérique en 1894.
La diphtérie est une maladie contagieuse causée par le bacille de Loeffler, caractérisée par la formation de pseudomembranes sur certaines muqueuses (larynx, pharynx) et par des manifestations toxiques dues à la toxine bactérienne.
HYGIENE ET DISPENSAIRE
Le professeur Albert Calmette, en 1901, alors directeur de l'Institut Pasteur de Lille, proposa de créer dans les villes, des établissements spéciaux appelés "préventoriums".
Ces préventoriums proposaient à la population à la fois consultations, soins et conseils précieux d'hygiène familiale. Le Dispensaire Emile Roux fut le premier dispensaire antituberculeux en France à ouvrir ses portes le 1er juillet 1901.
Le musée de l'Institut Pasteur de Lille est installé dans ce dispensaire.
LA VARIOLE
Au 16ème siècle, on dénombre des millions de victimes chez les indiens d'Amérique Latine. Edward Jenner réalise la première tentative de vaccination antivariolique en 1796.
La variole est une maladie infectieuse, épidémique et contagieuse, grave, d'origine virale (due à un virus).
PREMIERE STATION D'EPURATION
La qualité des eaux est aussi une préoccupation majeure : purification des eaux d'alimentation et traitement des eaux résiduaires. En 1904, la première station d'épuration est créée à La Madeleine.
NAISSANCE DE LA MICROBIOLOGIE
Les hommes utilisent sans le savoir des micro-organismes pour fabriquer le fromage à partir du lait, le vin à partir du raisin, le vinaigre à partir du vin. Mais les procédés ne sont pas connus.
Au 17ème siècle, le microscope permet de découvrir de petits organismes. On pense qu'ils apparaissent spontanément. Le monde des savants croit à la génération spontanée.
Louis Pasteur enquête. D'où viennent les microbes ? Qui sont les responsables des maladies ? Comment se fait-il que l'alcool tourne mal et s'abîme ?
De 1855 à 1857, il entreprend à Lille des travaux sur les fermentations. Il découvre, en regardant dans son microscope, qu'il y a des petites cellules blanches, certaines rondes, d'autres allongées dans le jus de fermentation. Il émet l'idée que ces cellules sont vivantes. Il découvre ainsi la cause des fermentations et fonde la microbiologie.
C'est l'origine de toute la technique microbiologique
.
LA PESTE
Au moyen-âge, la "peste noire" fait disparaître en quatre ans un tiers de la population en Europe. Un élève de Louis Pasteur, Alexandre Yersin, découvre le bacille en 1894.
La peste est une très grave maladie infectieuse, contagieuse et épidémique, due au bacille (bactérie en forme de bâtonnet) de Yersin, qui est transmise à l'homme par la piqûre de puces de rongeurs.

 

 

 

 

 

 

 

 
Pourquoi un Institut Pasteur à Lille ?
Les Grands Hommes
Les grandes découvertes
Les axes de recherche
Nos amis les microbes
Nutrition et diabète
Les virus
La vaccination
Les médicaments
Les muqueuses
Bactérie pathogène / macrophage
Des organes ... aux cellules
L'ADN
Les protéines
Apprenons à mieux connaître le gras
L'hygiène
L'ADN
La vaccination
Des organes aux cellules
Les muqueuses
Le système immunitaire
Nutrition et diabète
Nos amis les microbes
Les médicaments

 

 

 

 

 

 

 

C'est à l'Institut Pasteur de Lille que fut décrit pour la première fois ce qu'on appelle le choc anaphylactique, c'est-à-dire cette détresse générale provoquée par une réaction allergique démesurée.
Le 16 juin 1903, Maurice Arthus, physiologiste à l'Institut, présentait le résultat de ses travaux à la Société de Biologie de Paris. Ce grave état de choc s'accompagne d'une chute de tension. Seule, une injection d'adrénaline peut alors rétablir l'équilibre.