Le bain-marie
Le bain-marie est une technique de chauffage que tu connais sûrement. On l'utilise en cuisine pour faire fondre le chocolat ! On place le récipient contenant le chocolat dans une casserole remplie à moitié d'eau, et on fait chauffer le tout. Eh bien figure-toi que les chercheurs utilisent aussi le bain-marie. En chimie, c'est le même principe. La technique du bain-marie permet de chauffer doucement les préparations en réglant bien la température, et d'éviter de détruire les molécules.

 

Une centrifugeuse
Une centrifugeuse est un appareil qui va permettre de séparer le liquide et le solide d'un mélange. Cette machine va tourner très rapidement et créer un phénomène d'accélération. Le plus souvent, le mélange est déposé dans un récipient percé de tous petits trous. Quand la centrifugeuse se met en marche, l'accélération va permettre au liquide de s'écouler par les trous, alors que le solide va rester dans le récipient.
Boîte de Pétri
c'est une boîte ronde, peu profonde, en verre ou en plastique et munie de couvercle.
On l'utilise pour faire des cultures de micro-organismes : on va la remplir d'un liquide nutritionnel qui va permettre le développement du micro-organisme étudié.
Tube, porte tubes
C'est un récipient très étroit et allongé, ouvert sur le dessus, et fermé par une base qui ressemble à un U. On l'appelle aussi éprouvette. Il est généralement fait en verre, mais on en fabrique aussi en plastique. Ils servent à contenir des liquides sur lesquels on fait des tests ou des expériences.
On va les utiliser par série d'un certain nombre, pour comparer les différents résultats obtenus.
Le microscope
Le microscope optique est un instrument qui va permettre de grossir l'image d'un objet de petites dimensions, afin qu'il soit observable pour l'oeil humain. Il est utilisé entre autre en biologie, et permet d'observer des cellules ou des tissus.
Le microscope permet de bien visualiser les objets grâce à l'utilisation d'un réflecteur qui va diffuser de la lumière et donc éclairer l'objet à observer. Cet objet doit être placé sur une fine lamelle en verre, et il doit impérativement être plat.
Le bec bunsen
C'est un appareil qu'on utilise dans les laboratoires pour chauffer des préparations, ou encore pour stériliser certains objets. Il fonctionne au gaz et permet de régler la puissance de la flamme comme un briquet.
Une pipette
Une pipette est un outil qui permet de prélever un liquide. C'est un tube assez fin et allongé. Elle peut être en verre ou en plastique, et certaines sont même graduées. Elle fonctionne comme une paille : il faut aspirer dans le tube pour aspirer du liquide. Certaines pipettes sont jaugées, c'est-à-dire qu'elles ne prélèvent qu'une certaine quantité de liquide.
La paillasse
C'est là que le chercheur travaille. Le plan de travail peut être vitré ou carrelé, pour permettre de le nettoyer facilement. La paillasse peut aussi comporter une prise électrique, et une alimentation en gaz (pour le bec bunsen). Elle peut aussi être équipée d'un évier.
L'appareil de PCR
C'est une machine qui va réchauffer les solutions contenues dans des tubes à essai. On l'appelle aussi thermocycleur. L'appareil est muni d'un bloc thermique avec des trous, et c'est là qu'on va placer les tubes à essai.
Cette machine permet de copier en grand nombre une petite séquence d'ADN et de produire la chaîne entière provenant de cette séquence. On utilise cette méthode pour détecter des OGM dans les légumes par exemple, ou encore dans les tests permettant de voir si une personne est atteinte du sida.
Une hotte
Une hotte va permettre de renouveler l'air dans un laboratoire.
Cette machine va aspirer l'air, le faire passer par des filtres et piéger les vapeurs toxiques dans ses filtres. Ainsi, l'air est purifié des substances chimiques créés pendant les expériences des chercheurs.
Le séquenceur d'ADN
C'est un appareil qui va permettre d'automatiser l'opération de séquençage de l'ADN. Le séquençage de l'ADN permet de décoder l'ordre d'enchaînement des différents éléments d'un fragment d'ADN donné. Une séquence contient les informations nécessaires aux êtres vivants pour survivre et se reproduire.
Le décryptage de l'ADN demande beaucoup de temps de travail. Le séquenceur d'ADN peut automatiser la lecture et le décodage de l'ADN, et donc accélérer le travail des chercheurs.

Le laboratoire

Passe ta souris sur les différents éléments de l'image,